06 octobre 2007

 

Les animaux de plage de Theo Jansen : fusion de l’art de l’ingénieur et des principes de la biologie


Physicien de formation, Theo Jansen construit depuis une dizaine d’années des " animaux de plage", squelettes de tubes de plastique jaune paille, mus par le vent. « J’ai réinventé la roue », dit Jansen en parlant du moyen de locomotion économique qu’il a mis au point :
Les « pattes » de ces bestioles se meuvent en effet dans des cercles mais, à la différence de la roue, elles ne touchent pas le sol en permanence ; la perte par friction est alors moindre et le déplacement sur le sable s’en trouve facilité. Jansen a en même temps protégé ses créatures contre la violence que déploient parfois les éléments naturels : ses œuvres d’art, dont la plupart disposent des voiles, s’amarrent automatiquement dans le sable à l’approche d’une tempête.

La locomotion est assurée par un « système de ventre à vent » mis spécialement au point par Jansen : de l’air comprimé — le carburant — emmagasiné dans des bouteilles, est ventilé par le truchement de simples clapets dans de petits tubes qui s’enfilent les uns dans les autres ; l’actionnement des pistons amorce la mise en marche de ses créatures géantes. Pour calculer avec exactitude la longueur des différents tubes de plastique nécessaire dans cette mécanique, Jansen a utilisé des programmes de simulation extrêmement complexes .

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?