16 décembre 2007

 

Avec Knol, Google s'attaque au pré carré de Wikipedia

L'encyclopédie Universalis n'a qu'à bien se tenir. Google vient d'annoncer officiellement sur son blog, qu'il travaillait à un projet d'encyclopédie en ligne collaborative répondant au nom de code Knol, contraction de l'anglais Knowledge (savoir). Tous les champs de connaissance seront explorés des concepts scientifiques à l'information médicale en passant par la géographie, l'histoire ou même les loisirs.
Encore en cours de développement, Knol n'est pas ouverte au public. Quelques contributeurs triés sur le volet pour leurs compétences ont juste été invités à participer à l'élaboration de ce savoir en ligne en début de semaine.
« Notre but est d'encourager les gens qui possèdent des connaissances particulières à écrire un article sur ces domaines. » Quant aux personnes en quête de savoir, elles pourront consulter Knol gratuitement.
Gagner de l'argent en publiant sur Knol:Le modèle n'est pas sans rappeler celui de Wikipedia, avec lequel pourtant Google prend dès le départ de la distance. « L'idée principale du projet Knol est de mettre en lumière les auteurs (...) Nous pensons que connaître l'identité des personnes qui écrivent les articles aiderait significativement les utilisateurs à mieux se servir du contenu du Web », insiste Google sur son blog. En mettant en avant les qualifications des contributeurs, le moteur de recherche devrait aussi réduire les risques de dérapages que l'on constate parfois sur Wikipedia, où les auteurs ne sont pas obligés de donner leur véritable identité (même s'ils y sont aujourd'hui fortement incités).De plus, les pages de Knol seront indexées par le moteur de recherche. En faisant une requête sur un thème particulier, comme l'insomnie par exemple, la page Knol ayant trait à ce sujet remontera en bonne place dans les résultats de Google. Les contributeurs d'un même sujet seront mis en concurrence, précise le moteur de recherche sans détailler le processus.Autre différence par rapport à Wikipedia, les contributeurs de Knol pourront gagner quelques subsides en permettant - s'ils le désirent - l'insertion de publicités contextuelles. Prochainement, Google devrait mettre à la disposition des internautes des outils pour écrire et éditer leur page Knol. Quant à la date d'ouverture officielle du service, elle est inconnue.
Hélène Puel
, 01net., le 14/12/2007 à 18h30




Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?