15 avril 2008

 

170 téraflops : Le supercalculateur "Kraken" sera mis en service cet été.

Fondé au sein de l'University of Tennesse grâce au soutien de la National Science Foundation, le National Institute for Computational Science s'apprête à mettre en service une des machines les plus puissantes du monde qui promet de pouvoir substantiellement contribuer aux efforts visant à résoudre les problèmes scientifiques les plus gourmands en ressources, tels que la compréhension de la matière ou la découverte des secrets de l'origine de notre Univers.
Baptisé en référence au tentaculaire monstre marin de la mythologie Nordique, le Kraken est un supercalculateur Cray XT4 doté de 18.000 coeurs haute performance AMD fréquencés à 2,3GHz capables de fournir une puissance de calcul de 170 teraflops. Sa mise en service est prévue pour le milieu de l'été. Un nouveau système d'interconnexions développé par Cray permettra par ailleurs une bien meilleure fiabilité et une scalabilité accrue tout en supprimant les coûts et les complications liés aux switchs externes. Le Cray XT4 évoluera ensuite vers un Cray XT5 de 10.000 sockets, 100 billions d'octets de mémoire vive et 2 300 billions d'octets d'espace disque et fournira 700 millions d'heures de CPU par an pour se rapprocher du seuil de performance symbolique et historique du petaflop. Le Kraken est configuré spécialement pour les applications à performance, scalabilité et fiabilité soutenues et incorporera des éléments clés du système Cray Cascade pour préparer la communauté d'utilisateurs à des travaux de haute productivité de l'échelle du petaflop. Ce nouveau monstre de calcul sera raccordé à TeraGrid, un réseau de supercalculateurs à travers le pays qui constitue actuellement la plus grosse plateforme informatique pour la recherche scientifique libre.

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?