13 mai 2009

 

Projet de nouveaux programmes en seconde: Critiques très sévères de l'académie des sciences à l'encontre du projet de nouveaux programmes en seconde.

Extrait:
"La géométrie, si nécessaire à la compréhension du monde,
devient si ténue que le calcul vectoriel et l'étude du cercle ne figurent même plus au
programme. Une telle lacune, en elle même grave pour l’enseignement des
mathématiques, provoquerait de plus dès la seconde et dans les classes suivantes
des difficultés considérables pour l'enseignement en premier lieu de la physique,
mais aussi de la chimie et des sciences de la vie et de la nature. En analyse, les
ambitions affichées dans les tableaux des notions à enseigner se réduisent à la
manipulation des calculettes et à l'observation des graphes qu'elles peuvent
produire : une telle démarche ne peut mener qu'à une compréhension très partielle
et superficielle du sujet...

... Tout en contribuant à la formation professionnelle des élèves, l’école et le lycée sont
d'abord un lieu de formation de l’esprit, où ils acquièrent un sens critique et
apprennent à devenir autonomes. Un minimum substantiel de connaissances
théoriques fondamentales en mathématiques doit donc impérativement figurer dans
les programmes, dans un juste équilibre et une bonne interaction entre savoirs
théoriques et pratiques, selon les parcours offerts. Cet équilibre, conforme aux
traditions cartésiennes de notre pays, est impératif aussi pour préserver la possibilité
de former ultérieurement de bons scientifiques.

Critique de haute facture cosignée par (excusez du peu) :

J-M. Bony , G. Bricogne , A. Connes , J-P. Demailly ,E. Ghys , J-P. Kahane
G. Lebeau , P.Lelong ,M.Raynaud ,J-P. Ramis , J-P. Serre , J-M. Fontaine, G. Pisier , J-C. Yoccoz P. Malliavin ,C. Soule ,M. Vergne, W. Werner .

Figurent dans cette liste 4 médaillés Fields et uniquement des chercheurs de renom qui, pour certains d'entre eux,ont longuement réfléchi aux problèmes d'éducation .

Un inspecteur général peut-il ignorer les avis très critiques et les légitimes inquiétudes de l'Académie des Sciences, la Société Mathématique de France, l'Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public,l'Union des professeurs de Physique et de Chimie, plusieurs IREM et 8000 signatures de professeurs réunis ?

Nous aurons la réponse dans moins de deux semaines .

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?