29 mars 2010

 

Taches solaires et sueurs froides.





En astronomie, le minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715 durant laquelle le nombre de taches solaires, et donc le champ magnétique du Soleil et toutes les formes d'activité qui en découlent, était significativement plus faible qu'aujourd'hui.C'est, selon certaines hypothèses, ce creux d'activité du soleil qui conduisit à une période froide appelée petit âge glaciaire .






En lisant la rubrique "sciences et technologie"d'un grand hebdomadaire national,
il y a quelques semaines, j'ai lu ça :

"Le Soleil en forte activité, à gauche, en juillet 2002. À droite, une image prise le
11 janvier dernier :
Seules quelques taches sombres laissent présager un «redémarrage» de notre astre. Crédits photo : (NASA/ESA/Ciel et Espace/BBSO/Ciel et Espace Photos)"









Cela m'a fait tellement peur que je suis allé vérifier sur le site de la Nasa cité comme source de l'image .























Ouf, je préfère cela !

Méfions nous des articles "scientifiques" des grands quotidiens et renouvelons notre confiance au Dieu Soleil : Il sait ce qu'il fait et ne nous a jamais trompés, lui !
Et ses éruptions n'ont pas fini de nous émerveiller:






















Source de l'image

PS:
La couleur n'est pas due à la colère verte du Dieu Soleil, qui se serait déclenchée après la lecture de l'article du journal mettant en doute sa fidélité ou la constance de son activité, mais au fait que cette image a été prise dans les ultraviolets à haute énergie, à la limite des rayons X.

Elle a tellement plu à Dr Goulu qu'il en a fait son fond d'écran.

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?