28 mai 2010

 

Etats d'âme ou profond malaise ?

1) Un article au vitriol de Bernard Causse, professeur de mathématiques, publié sur médiapart.fr

Extraits :

"J’enseigne depuis plus de trente ans cette matière en classes préparatoires aux grandes écoles dans un lycée bordelais d’excellente réputation et je peux affirmer que l’évolution des programmes de mathématiques (dont je mesure les résultats « en bout de chaîne ») a été très régulièrement dans le sens de l’appauvrissement de la « substantifique moelle » de notre enseignement.

Cela n’est pas pour rien dans le recul des résultats français aux Olympiades de Mathématiques depuis vingt ans.

Introduction quasi obligatoire de l’écran et priorité au résultat sont devenus les piliers de l’enseignement de notre matière qui pourtant, à sa racine, est totalement « biodégradable » et peut s’enseigner avec un doigt sur le sable … en effaçant le résultat avec le gros orteil !.
La vérité mathématique, au lieu d’être le lieu d’une certaine beauté abstraite, s’est réduite à 15 décimales sur un écran de calculette ou d’ordinateur. L’écran fait totalement écran … et l’on « conduit » l’œil sur le compteur sans regarder la route !

Le chemin suivi est devenu secondaire, l’essentiel pour nos élèves d’aujourd’hui étant qu’il soit rapide -surtout pas « prise de tête » !- et permette de réussir, au prix d’un travail minimum, au baccalauréat et aux concours..."

...

N’oublions pas le quadrivium de notre Moyen-âge, cadre pédagogique qui mêlait Arithmétique, Musique, Astronomie et Géométrie…matières ouvrant à la beauté, la philosophie, l’abstraction et à la rigueur intellectuelle.
A une époque où l’on essaye de faire croire aux gens qu’il est possible de devenir pianiste sans travailler ses gammes,
il est indispensable que nos programmes de mathématiques reviennent à ces fondamentaux, cela n’empêchera pas nos élèves de trouver du travail, cela pourrait même les aider à s’y épanouir … honnêtement ! "

l'article complet est ici

2) Enquête de la Société des agrégés sur le moral des professeurs du second degré .

3) Le malaise enseignant a considérablement augmenté (article du café pédagogique)

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?