06 février 2015

 

Fier d'être laïque, mais la laïcité n'a rien à voir avec la tolérance !

Hier, lors de sa conférence de presse , le Président de la République a déclaré :
 "La laïcité n'est pas négociable"
Bravo, vous êtes sur la bonne voie, Monsieur le Président; encore quelques efforts, quelques progrès et j'irai peut-être jusqu'à voter pour vous !
Depuis le 11 janvier dernier, on voudrait associer dans les esprits les notions de laïcité et de tolérance, comme si ces deux mots étaient liés. Attention, danger ! 
Non ! La laïcité, ce n'est pas la tolérance . La laïcité, c’est ne pas tolérer qu’une religion vienne s’ingérer dans les affaires publiques ou qu'elle s’immisce insidieusement, lentement mais de façon irréversible, dans l’enseignement public.

Politiques ou journalistes, la laïcité exige que vous cessiez de nous rebattre les oreilles, matin et soir, avec vos notions de communautés, de droit à la différence, d'amalgame, de tolérance. Tous ces termes sont emplis d'ambiguïté .
Quand je converse avec un de mes compatriotes, je n'ai pas à tolérer que mon interlocuteur soit une femme ou un juif ou un homo, je m'en fous .
En France, il n'y a que des Français, peu importe qu'ils soient chrétiens, juifs ou musulmans, homosexuels ou pas, originaires du Nord ou du Sud de la Méditerrannée: Toutes ces différences relèvent de la sphère privée. 
La République exige seulement de ses enfants qu'ils soient cultivés, fraternels, humains, que tous respectent la même loi et qu'ils n'affichent pas de manière provocante dans l'espace public leur prétendue identité ou croyance politico-religieuse .

En France, il est interdit d’aller dans la rue le visage masqué, ce sont les gangsters qui font cela, pour ne pas être reconnus. 
En période festive, comme carnaval, cela est toléré, mais ce cas est une exception.
Par conséquent, lorsqu’on rencontre dans l'espace public un individu au visage caché sous un voile, on doit appeler la police pour vérifier que l’intention est bien festive .
La loi existe, appliquons la rigoureusement .


PS:
Par son étymologie latine (vis, visum), le visage n'est pas seulement l'endroit d'où l'on voit mais c'est surtout celui où on est vu, c'est ce qu'on montre à la vue d'autrui . Et effectivement, une relation humaine, pour être loyale et équitable, doit être symétrique: Tu me vois, je dois pouvoir te voir.
Plus encore, le visage est un symbole de notre appartenance à l'humanité :
On ne dit pas " le visage d'un poisson, d'un boeuf ou d'un oiseau " !

Toujours dans le champ de l'étymologie, le mot personne vient de persona signifiant "masque de théâtre" : Quand on est masqué, on n'a pas d'identité, on est personne.
Sans visage, on n'existe plus, on perd son identité légale.
La reconnaissance du visage est donc un des fondements du droit public .
Indépendamment de toute considération politique et sans même effleurer le thème de la condition féminine, le port de la burqa dans les lieux publics d'un état de droit n'est pas possible !

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?