12 octobre 2007

 

Comment meurent les mathématiciens ?

Hippase de Métaponte (Grec, Veme siècle avant JC), philosophe et mathématicien, démontre que racine de 2 n'est pas rationnel (une fraction d'entiers). Alors que l'on pensait que tout était rapports de nombres, ses confrères n'ont pas apprécié la découverte, et l'on jeté à la mer...

Hypathie d'Alexandrie (Grecque, 370 - 415), première mathématicienne de l'histoire, rentrait chez elle par une chaude journée de mars 415, lorsqu'elle croise une foule de chrétien devant une église. A peine a t'elle eu le temps de faire demi-tour que deux hommes l'extirpèrent du char, la déshabillèrent, la trainèrent dans l'église, "séparèrent sa chair de ses os à l'aide de coquilles d'huitres acérés", puis jetèrent ses membres aux flammes... Il ne fait pas bon être païen pendant une période de luttes entre Romains et activistes chrétiens...

Jérôme Cardan (Italien, 1501 - 1576), à qui l'on doit la résolutions des équations du troisième degré, était également astrologue. Malgré son échec en prédisant une longue vie au roi Édouard VI qui meurt à 16 ans, il prédit qu'il mourra exactement trois jours avant ses 75 ans. La prédiction s'avère exacte, puisque peu de temps avant cette date, il arrête de s'alimenter...

Abraham de Moivre (Français, 1667 - 1754), auteur des formules du même nom, se contenta toute sa vie de 6 heures de sommeil par nuit. Quand il se mit à dormir tous les jours un quart d'heure de plus que la veille, il calcula qu'il mourrait le jour où son sommeil atteindrait 24h... Ce qui arriva selon ses prédictions !

La suite ici

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?