18 décembre 2007

 

Hymne à la Taupe

La Taupe est la classe de maths spé . En France Maths spé ou Mathématiques spéciales est le nom donné à la deuxième année de classe préparatoire scientifique. Ouverte aux élèves issus de Maths Sup, elle permet de se préparer aux concours des grandes écoles d'ingénieurs et des écoles normales supérieures.
L'enseignement est à très forte dominante scientifique sans l'être exclusivement (mathématiques, physique, chimie, français-philosophie, langues étrangères...)

Durant sa première année en Maths spé, l'élève est dit 3/2 (trois-demis). À l'issue des concours, l'élève peut - s'il le désire - redoubler sa classe de maths spé. Il est alors appelé 5/2.

Ci dessous l'hymne que l'on chantait toutes les semaines du temps du bizutage*

*Autrefois pratique courante et plutôt contestable visant à infliger aux nouveaux étudiants un certain nombre de "rites initiatiques" le bizuthage est désormais sanctionné par la loi du 17 juin 1998.
Le bizuthage permettait -selon un certain point de vue- de développer des valeurs de solidarité et de connaissance de l'autre et de soi.
Le bizuthage a désormais laissé la place la plupart du temps à une "intégration" qui permet aux nouveaux arrivants de faire connaissance entre eux, de découvrir leur nouveau lieu de travail (et de vie) par le biais de soirées.

Hymne à la taupe


(Sur l'air de la Galette de Saint Cyr.)


Jehovah fit sortir le taupin du néant
Planant sur l'Univers de son vol de géant.
Du flot de ses calculs, il inonda le monde
Et répandit partout sa science féconde.

REFRAIN:
Artilleurs mes chers frères,
A sa santé buvons un verre,
Et répétons ce gai refrain:
"Pschitt à la Taupe et aux taupins."
Et répétons... ET REPETONS!
Ce gai refrain... CE GAI REFRAIN!
"Pschitt à la Taupe et aux Taupins."

Pour résoudre le problème, il eut la fière idée
De ne choisir qu'un axe de coordonnées:
Sous le ciel étoilé de saphir et d'onyx,
Il plaça le taupin sur le grand axe des X.

(REFRAIN)

Et quand viendra la fin de toute vie sur Terre,
Quand tout s'écroulera, dans un bruit de tonnerre,
Et qu'aux deux points cycliques, on verra apparaître,
Ecrit en traits de feu: "La Terre a cessé d'être."

(REFRAIN)

Ignorant cet avis, émanant de Dieu même,
Cherchant à démontrer un dernier théorème,
Sur les débris fumants des empires humains,
On verra se dresser: LE DERNIER DES TAUPINS!

(REFRAIN)

Libellés : ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?