01 mars 2008

 

Les mathématiques discrètes.

Les mathématiques discrètes, parfois appelées mathématiques finies, sont l'étude des structures mathématiques fondamentalement discrètes, dans le sens où la notion de continuité n'est pas exigée ou supportée. La plupart des objets étudiés en mathématiques discrètes, si ce n'est pas la totalité, sont des ensembles dénombrables comme celui des entiers.

Les mathématiques discrètes s'intéressent donc à des objets énumérables, comme une succession de nombres entiers, un réseau routier fait de carrefours reliés par des routes, le codage et l'interprétation de données, etc...

Les mathématiques discrètes sont devenues populaires ces dernières décennies du fait de leurs applications dans l'informatique. En effet ,les notations et les concepts des mathématiques discrètes sont utilisés pour exprimer ou étudier des problèmes et des objets en algorithmique et en programmation.

Les mathématiques discrètes interviennent principalement dans :

la théorie des nombres;
la combinatoire;
la théorie des graphes;
la théorie de l'information;
la théorie des langages
la théorie de la calculabilité et de la complexité.

Dans le cadre du cycle de conférence :
Quand les mathématiques se font discrètes, la Cité des sciences et de l'industrie vous donne rendez-vous le mardi 13 mai 2008 à 18H30, pour une conférence ayant pour thème :

Les suites de Fibonacci aléatoires, par Benoît RITTAUD,
maître de conférences à l'université Paris-XIII.

Libellés : , ,




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?