31 août 2010

 

Gênio da matemática carioca : Artur Avila

On a beaucoup parlé, dans les média, ces derniers jours, des lauréats de la médaille Fields 2010 et pas ou peu de ceux qui auraient pu être élus et qui ne l'ont pas été .
Parmi eux figure le Brésilien Artur Avila dont le principal handicap fut peut-être d'avoir tout juste 30 ans et d'être donc encore éligible deux fois ( pour être lauréat, il faut avoir moins de 40 ans)
Un portrait de ce favori du prochain congrès (qui aura lieu à Séoul en 2014) figure sur le site de la fondation Sciences Mathématiques de Paris .

En voici un extrait :

"Artur Avila est né au Brésil en 1979. A 16 ans, il remporte la médaille d’or des Olympiades Internationales de Mathématiques de Toronto. Ce prix le conduit à l’Instituto Nacional de Matemática Pura y Aplicada (IMPA) de Rio de Janeiro, où il commence alors des études de mathématiques tout en terminant le lycée. A 19 ans, il débute sa thèse (en dynamique unidimensionnelle) sous la direction de Welington de Melo. Il l’achève en 2001 et rejoint le Collège de France pour un postdoc de deux ans, avant d’être recruté au CNRS. En 2005, il est chargé du Cours Peccot au Collège de France, sur le thème "Dynamique des cocycles quasipériodiques et spectre de l'opérateur presque-Mathieu". En 2006, âgé de 27 ans, il reçoit la Médaille de Bronze du CNRS et le Prix Salem. Dans le même temps, il devient Research Fellow du Clay Mathematics Institute. Cette bourse de trois ans lui confère une certaine liberté et lui permet notamment de passer beaucoup de temps à l’IMPA. En 2008, devenu Directeur de Recherche CNRS à seulement 29 ans, il partage toujours son temps entre Paris et Rio. « Paris et Rio sont deux environnements de travail très différents. La concentration de mathématiciens à Paris est probablement la plus grande du monde. Il se passe tellement de choses intéressantes à tout moment dans cette ville que le danger est de manquer de temps pour écrire des articles. Finalement, je crois que c’est une bonne chose de passer une partie du temps à Paris et une partie à Rio. », explique-t-il.

En juillet 2008, Artur Avila a reçu le Prix de la Société Européenne de Mathématiques décerné lors du 5e Congrès Européen de Mathématiques, pour ses travaux en systèmes dynamiques, et en particulier ses contributions en dynamique unidimensionnelle, sur les opérateurs de Schrödinger, les échanges d’intervalles et le flot de Teichmuller.
En juillet 2009, il reçoit le Grand Prix Jacques Herbrand, qui est décerné tous les deux ans par l'Académie des Science et récompense de jeunes chercheurs de moins de 35 ans pour des travaux jugés utiles au progrès des mathématiques ou de leurs applications pacifiques. Il succède ainsi à Cédric Villani (lauréat 2007), Franck Barthe (lauréat 2005) et Wendelin Werner (lauréat 2003) notamment... "

La suite du portrait est ici

Source de l'image

Libellés :




Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?